Espace Client

Peut-on saisir les crypto monnaies appartenant à un débiteur ?

Publié le : 08/04/2022 08 avril avr. 04 2022

Aujourd’hui, les crypto monnaies occupent une place importante du portefeuille d’investissement des Français : 8% d’entre eux en sont détenteurs1.  Et il peut s’agir d’un élément conséquent du patrimoine d’un débiteur. La saisie de ce type d’actif est donc susceptible de susciter l’intérêt des créanciers, bénéficiaires d’un droit de gage général sur tous les biens d’un débiteur.

La saisie pratiquée par un créancier dépend de la nature juridique de l’actif saisissable. Le Tribunal de Commerce de NANTERRE a eu l’occasion de se prononcer sur ce point, à l’occasion d’une affaire dans laquelle se posait la question de la qualification juridique des contrats de prêts portant sur les bitcoins. En l’absence de précision textuelle, la juridiction commerciale a admis la qualification de « chose fongible et consumptible »2 .

Le détenteur de ces actifs peut choisir de conserver leur représentation par le biais d’une plateforme (« hot wallet »), ou bien hors ligne (« cold wallet ou cold Storage » - stockage  à froid), en utilisant un dispositif électronique de la taille d’une carte de crédit ou d’une clef USB dédiée et conçue à cet effet. Il peut également choisir des supports tels que les smartphones avec applications mobiles dédiées, de simples disques durs ou le très traditionnel papier (impression de la combinaison constituant la clé de chiffrement).

Aussi, lorsque le cryptoactif est conservé sur une plateforme, il convient de rendre le bien indisponible entre les mains du tiers, et de dénoncer cette saisie par la suite au débiteur.

Toutefois, la pratique d’une saisie-attribution est exclue, celle-ci n’étant applicable qu’aux seules créances de sommes d’argent3 .

Il convient donc dans cette hypothèse d’engager une procédure de saisie des droits incorporels, en application des articles L. 231-1 et suivants du Code des Procédures Civiles d’Exécution.

Ici, il faut adapter la procédure au fonctionnement de la Blockchain, qui ne dispose pas de représentant.

La saisie des actifs interviendra donc entre les mains du tiers détenteur du registre, fournisseur de la solution de portefeuille (en ligne ou hors ligne), ce tiers ayant le pouvoir de rendre cet actif indisponible. Mais cette procédure peut s’avérer complexe si le cryptoactif est conservé sur une plateforme étrangère, et nécessitera l’intervention d’avocats spécialisés en voies d’exécution.

D’ailleurs l’AGRASC, l’Agence de Gestion et de Recouvrement des Avoirs Confisqués, vient de réaliser une saisie de cette nature et de mettre en vente aux enchères les NFT (Non-Fongible Token – jetons non fongibles) appréhendés.
Bien qu’il s’agisse d’une voie d’exécution réalisée dans un cadre pénal, une telle opération pourrait parfaitement être envisagée dans un contexte de recouvrement de créance civile. 

Néanmoins, si les cryptoactifs sont conservés hors ligne, la saisie sera pratiquée entre les mains du débiteur. La saisie de ce bien corporel permettra de rendre indisponible le cryptoactif, bien incorporel. 

La saisie de ces portefeuilles physiques permettra au créancier de s’approprier la capacité de transférer les crypto monnaies, Bitcoins ou autres, vers un autre portefeuille dont les clés de chiffrement ne seront connues que de lui seul.

L’adaptation de ces textes serait cependant bienvenue pour sécuriser ce type de saisie, dont la contestation est aisée pour un débiteur, notamment en raison de la multiplicité des tiers détenteurs du registre qu’est la Blockchain.

1 Etude IPSOS février 2022 « La crypto en France : structuration du secteur et adoption par le grand public »
https://adan.eu/rapport/crypto-france-structuration-adoption
2 T. com. Nanterre, 6e ch., 26 févr. 2020, n° 2018F00466
3 Article L. 211-1 du CPCE

Annabelle Germain-Alamartine
Avocat Collaborateur - Axiojuris Avocats

Droit bancaire | Garanties & Sûretés | Ventes judiciaires
Email : avocat.germain-alamartine@axiojuris.com
Linkedin : https://www.linkedin.com/in/aga153/

Historique

<< < 1 2 3 4 5 6 7 ... > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.